Insomnie

Pourquoi êtes-vous insomniaque ?

Des chercheurs du monde entier se mobilisent pour comprendre le fonctionnement du cerveau d’un insomniaque. Ils regardent les caractéristiques des ondes cérébrales et étudient comment les pensées interagissent pendant le jour et la nuit.

Fonctionnement de l’esprit lors d’une insomnie

À chaque heure de la journée, l’esprit est capable de s’adapter à toute nouvelle situation. Que vous cherchiez à vous procurer de la nourriture, à prendre un verre, à sortir de la voiture, à franchir une porte ou tout simplement à vous reposer, votre esprit tente constamment de trouver de nouveaux moyens de survivre et de s’épanouir.

Votre corps et votre esprit cumulent des ressources, se dépensent durant la journée et se soignent, se reposent la nuit. Normalement, les personnes dont les ondes cérébrales sont saines et dont la stabilité cognitive est satisfaisante pendant la journée sont en mesure d’interrompre certaines parties du processus de pensée du cerveau pendant la nuit.

À mesure que la nuit tombe, le cerveau commence à ralentir et à s’endormir. Votre vigilance et votre concentration diminuent. C’est la raison pour laquelle une personne a plus de difficulté à effectuer des tâches de nuit.

Nuit

Lorsqu’une quantité de stress s’accumulent au cours de la journée, les ondes cérébrales refusent de se ralentir. L’esprit n’est plus capable de se détendre. C’est l’insomnie ! Les ondes cérébrales vont se déplacer anormalement vite ce qui génèrent des pensées. Vous allez revivre un moment de votre journée en boucle ou imaginer celle du lendemain.

Le corps utilise deux fois plus d’énergie et de ressources pour traiter les pensées, ce qui provoque fatigue et manque d’énergie le lendemain.

La nuit, lorsque vous dormez, vous rêvez ! Plus vous vivez dans la vie, plus vous rêvez la nuit. La possibilité d’avoir une plus grande variété de rêves permet à l’esprit de se calmer et de former des images vagues pour renforcer votre mémoire.

Chez un insomniaque, le cerveau est trop actif la nuit !

Dans l’une des études sur les ondes cérébrales, des scientifiques ont démontré que les neurones du cerveau des insomniaques sont plus actifs la nuit. Les insomniaques ont souvent beaucoup de pensées qui entraînent l’insomnie. Ils connaissent un état constant de traitement de l’information sans pouvoir y mettre fin. Ainsi, l’insomnie ne doit pas être vue directement comme un trouble nocturne. En fait, il s’agit plutôt d’une « anomalie » qui dure 24 heures et qui fait que le cerveau reste constamment actif.