Insomnie

L’impact du stress et de l’anxiété sur le sommeil et la vie quotidienne

Une étude a été mené afin de déterminer l’impact du stress et de l’anxiété sur le sommeil. L’objectif était de déterminer si une personne ayant un style de vie stressant souffrait d’insomnie et comment le cerveau réagissait la nuit.

Et voici le résultat : la fonction cognitive du cerveau ne change pas, qu’ils aient ou non une insomnie. Cependant, les insomniaques trouvent plus difficile de se concentrer et de traiter les informations tout au long de la journée.

La plupart des recherches montrent que l’esprit des insomniaques erre pendant la nuit. Ils auront du mal à se concentrer le lendemain ; ils auront du mal à gérer leur travail, leurs études et même leur vie personnelle.

En d’autres termes, l’esprit aura du mal à fonctionner de manière optimale le lendemain et les insomniaques auront des difficultés pour effectuer leurs tâches quotidiennes. Leurs esprits s’égarent même lorsqu’ils s’acquittent de tâches simples.

Par exemple, lorsqu’il s’agit de préparer le petit-déjeuner, les personnes qui dorment bien vont à la cuisine, font des choix rapides et commencent leur journée. Ceux qui souffrent d’insomnie entreront dans la cuisine, finiront par ouvrir plus d’armoires, examineront les mêmes aliments et seront incapables de déterminer ce qu’ils devraient manger pour le petit-déjeuner.